A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - U - V - W - Y - Z

AVERTISSEMENT

Amis lecteurs
Je ne fais ce Blog que pour vous faire decouvrir les tresors du Judaisme
Aussi malgre le soin que j'apporte pour mettre le nom de l'auteur et la reference des illustrations sur tous ces textes , il se pourrait que ce soit insuffisant
Je prie donc les auteurs de me le faire savoir et le cas echeant j'enleverais immediatement tous leurs textes
Mon but etant de les faire connaitre uniquement pour la gloire de leurs Auteurs

CHAVOUOT


Les Dix Commandements



SYMBOLE
DON DE LA TORAH
FETE
REVELATION
UNITE
COURS
ETUDE
PENTECOTE
CONTRAT








6 et 7 Sivan


Le Midrash enseigne que les enfants d'Israël s'endormirent la nuit qui précéda le don des Dix Paroles, et Hachem les réveilla au son du schofar et du tonnerre. Ainsi en restant éveillé toute la nuit de Chavouot, chacun, dans chaque génération, fait réparation de la faute des pères. C'est pourquoi cette nuit nous lisons le Tikoun leil Chavouot, littéralement " Réparation de la nuit de Chavouot"
Veillee de Chavouot


CARTE
MAZONE
RECETTE





« Pourquoi la Torah a-t-elle demandé que l’on apporte l’offrande du Omer pendant Pessah ? Pessah est le temps des céréales, et Hachem a dit : ‘apportez devant Moi l’offrande du Omer à Pessah afin que soit bénie pour vous la récolte de céréales dans les champs’. Pourquoi la Torah a-t-elle demandé que l’on apporte l’offrande des deux pains à Chavouot ? Parce que Chavouot est le temps des fruits de l’arbre, et Hachem a dit : ‘apportez devant Moi l’offrande des deux pains afin que soient bénis pour vous les fruits de l’arbre. »
Nouvel An pour les fruits de l'arbre


MAHARAL
LEAVA
OMER
MASSORTI
INA
KABBALAH
SEFARIM
PARACHA
LAIT ET CAFE
AKADEM
NATIONS
LECTURE


Click to get cool Animations for your MySpace profile

5 commentaires:

prof a dit…

le premier traducteur de la bible en français samuel cahen

marc a dit…

chavouot en alsace

marc a dit…

commentaire sur les dix commandements

prof a dit…

anniversaire de la mort du Roi David a Chavouot

phil a dit…

Le don de la thora

Lorsque Moché vint recevoir la thora dans le ciel, les anges demandèrent à D. (Traité chabbat (86b) : « Que fait un être humain parmi nous ? ». Il est venu recevoir la thora répondit l'Eternel. Les anges déclarèrent alors : c'est à nous que Tu devrais la donner, au lieu de la livrer aux êtres humains. D. demanda à Moché de leur répondre. C'est ce qu'il fit. Il leur demanda: la thora affirme que D. nous a fait sortir d'Egypte. Etiez-vous esclaves dans ce pays pour en avoir été libéré, et mériter de recevoir la thora ? Faites-vous du commerce pour devoir respecter les lois inscrites dans la thora, avez-vous des parents pour les honorer ?.. » Les anges s'inclinèrent devant sa démonstration, et concédèrent que la thora revenait aux enfants d'israël.
Pour autant, quelle était la vraie question des anges ? Ne savaient-ils pas qu'ils ne font pas de commerce, n'ont pas de mauvais penchant. ? Quelle fut la réponse de Moché à leur demande implicite ?
Les anges reconnaissaient qu'ils n'étaient pas confrontés aux problèmes de ce monde. Le commerce, l'argent, la nécessité de croire en D. sont des difficultés qui leur échappent. Leurs exigences se fondaient sur une autre idée. La thora est dans le ciel. Nous résidons dans les cieux. Or dans le cas où un propriétaire vend un terrain, la thora reconnaît le droit au voisin d'acquérir en priorité ce bien.
En vertu de cette loi, c'est à nous que la thora doit être donnée, et non aux enfants d'israël qui vivent sur terre argumentèrent-ils. Moché leur répondit : à supposer que deux acquéreurs potentiels se présentent pour acheter le terrain mis en vente par son propriétaire, le premier a pour projet d'y faire pousser des légumes., le second d'y construire une maison. La loi juive établit que la vente devra être faite avec le second, lui qui se propose de multiplier les habitations en Israël.
Nous les enfants d'israël qui vivons sur terre, avons la possibilité de faire de cette planète une demeure pour D., affirma Moché. En y pratiquant la thora et les mitsvots, nous y révélons l'essence de D.. Cette possibilité ne vous est pas offerte à vous, qui vivez dans les cieux. C'est pourquoi la thora nous revient.
C'est cette idée que Moché souligna à travers les mots : « faites-vous du commerce, avez-vous un mauvais penchant ?. », Une somme d'exemples qui soulignent précisément l'aptitude du peuple juif à révéler D. sur terre, en y chassant le mal. Car c'est en contournant les pièges qui nous sont tendus par le mauvais penchant que nous révélons l'essence de D. ici-bas.
Les anges s'inclinèrent devant le raisonnement de Moché. La thora nous fut alors donné le 6 sivan sur le mont Sinaï